Sélectionner une page

L’audition, ou action d’entendre est la capacité que nous avons (et que nous partageons avec d’autres animaux) à entendre des sons et à les interpréter. Pour cela, plusieurs organes entre en jeu : l’oreille externe, l’oreille moyenne, l’oreille interne et le cerveau.

Fonctionnement global de l’oreille

L’oreille externe comprend le pavillon et le conduit auditif externe. Le pavillon dirige les sons et les amplifie. Le conduit auditif externe amène le son à l’oreille moyenne. L’oreille moyenne est constituée du tympan et de la chaîne des osselets. Ces deux petits organes transmettent les vibrations reçues vers l’oreille interne qui, via l’organe vestibulaire, la cochlée et l’organe de Corti, transforment les vibrations en impulsions nerveuses qui remontent jusqu’au cerveau pour être traitées.

  1. Le son fait vibrer l’air.
  2. Ces vibrations font vibrer le tympan.
  3. Le tympan fait bouger la chaine d’osselets.
  4. Les osselets agitent le liquide de l’oreille interne.
  5. Ce liquide fait trembler les cellules ciliées.
  6. Ces mouvement stimulent les neurones.
  7. Les neurones transmettent au cerveau l’information.
  8. Le cerveau traduit cette information : ça y est ! on entend !

Les osselets ça cogne !

Trois osselets appelés le marteau, l’enclume et l’étrier reçoivent les vibrations du tympan. Ils les amplifient et les transmettent à l’oreille interne.

Ces trois os sont les plus petits du corps. Contre ces os, deux muscles minuscules (le marteau et l’étrier) atténuent les sons lorsqu’ils sont trop violents et qu’ils pourraient abîmer l’oreille. Mais ils ne sont pas efficaces contre les bruits soudains, comme ceux des armes à feu.

Dans le colimaçon, ça bouge !

Tout au fond de l’oreille, dans le colimaçon (nom scientifique : la cochlée), les sons font bouger les 24000 cils des cellules ciliées de chaque oreille.

Protégés par un liquide, ce sont ces cils qui transmettent les sons au cerveau. Ces cellules sont en nombre limité, environ 16000 (12500 cellules cillées externes et 3500 cellules cillées internes), et elles ne se renouvellent pas. Elles s’usent petit à petit avec l’âge, et c’est normal ! Mais lorsqu’on les abîme, avec des bruits trop fort par exemple, on entendra moins bien très rapidement. Ce serait dommage, non ?

Graphique : Didier Descouens